3 methodes pour rediger un courirer de resiliation pour son assurance habitation !

Il existe effectivement diverses raisons qui amènent une personne à vouloir résilier son contrat d’assurance habitation, et parmi ces diverses raisons, on a décidé de se focaliser sur trois cas fréquents. On vous présentera ainsi, comment ces cas se manifestent, et surtout, comment procéder pour s’en défaire, et réussir sa résiliation sans problème.

Résilier son assurance habitation correctement

En effet, de nombreuses raisons peuvent pousser une personne à se défaire de son contrat d’assurance habitation actuelle, à la recherche d’une plus bénéfique à son goût. On note sur https://www.assurance-habitation.info/lettre-resiliation-assurance-habitation/ qu’il existe cinq principales raisons de résiliations de contrat d’assurance habitation. Mais comme convenu, nous n’allons nous focaliser que sur trois d’entre eux, de manière à ce que vous puissiez plus facilement assimiler les nécessaires à retenir. Et pour cela, on a décidé de se pencher sur le cas de :

  • La résiliation de contrat suite à un changement de situation

Pour le cas de changement de situation, l’exemple du déménagement est celui qui semble le plus prendre aujourd’hui, alors on va rester sur cette logique. Lors d’un déménagement, vous avez exactement 15 jours après occupations de vos nouveaux locaux pour notifier à votre assureur de votre souhait de résiliation. Et pour cela, vous devez le faire en bonne et due forme, en lui adressant une lettre recommandée avec accusé de réception, qui prendra effet à la fin du préavis, soit un mois après qu’il ait pris note de la notification. Toutefois omit l’exemple du déménagement, le choix d’user de son domicile comme bureau provoque aussi une aggravation des risques, tout comme l’arrivée d’un nouveau-né. Et cela doit être notifié à son assureur, pour qu’il puisse prendre les dispositions nécessaires. Cependant, le même procédé est à effectuer dans le cas où l’assureur aurait modifié des clauses dans le contrat.

  • La réalisation en usant de la loi

Pour cette méthode, vous avez deux lois en qui faire appel, entre la loi Chatel et la loi Hamon, qui ont tous deux pour but de vous faciliter votre demande de résiliation de contrat d’assurance habitation. La loi Chatel, pour sa part, permet à tout assuré de bénéficier de résiliation de contrat sans frais, dans le cas où l’assureur aurait omis de lui faire part de ses droits de résiliation. Et dans certains cas, l’assureur oublie même de mentionner la date d’échéance du contrat, ce qui permet à chacun de résilier à tout moment. De son côté, la loi Hamon permet à tout assuré de résilier son contrat à tout moment, sans le moindres frais ni la moindre justification. Ce qui fait que dépassé un an d’abonnement, tout assuré est en droit de résilier son contrat à sa guise, sans que l’assureur n’ait son mot à dire. Et pour bénéficier de ces deux lois, il faut les mentionner clairement, l’une ou l’autre, et non les deux en même temps, comme objet de votre lettre recommandée.

  • La résiliation en cas de vente

Après avoir effectué vos opérations immobilières, pour limiter encore plus vos dépenses, vous pouvez facilement vous résilier du contrat d’assurance sur l’habitation que vous venez de vendre. Vous vous en défaites de toute charge, et transférez la responsabilité de cette dernière à son nouveau propriétaire. Pour bénéficier de cette résiliation, vous devez adresser une lettre recommandée à votre assureur, mentionnant clairement les motifs ou l’objet de votre demande. Tout en y ajoutant une preuve de la vente de votre bien immobilier.

En appliquant l’une de ces trois méthodes en fonction des situations, vous devez être facilement en mesure de rédiger sans encombre votre lettre de résiliation. Et ainsi commencer à enclencher une nouvelle alliance avec un concurrent plus compétent.